biogravatologie pathologique

  Fièvre inexpliquée du gravat

© Jacques Siron, textes et photos

Un cas isolé de maladie inexpliquée des gravats inquiète les services de santé et l'OMS. Voici le récit heure par heure de cette épidémie mystérieuse :

A 18h, un seau de gravats sains, récemment vacciné par la souche E4557, est photographié dans le laboratoire de l'IIG. Vers 22h, la température des gravats augmente fortement (39°3 rectal). On croit reconnaître quelques déformations minimes. Au milieu de la nuit, les déformations augmentent malgré un arrosage régulier avec de l'eau froide contenant du paracétamol. Des vétérinaires et des médecins épidémiologistes sont au chevet du seau. On recommande le port de masques et de gants. L'OMS est alertée, mais elle décrète le silence pour ne pas effrayer la population avoisinante. Le gouvernement distribue des pastilles d'iode à tous les gravats de la région. Vers 8h30, les déformations persistent avec une fièvre dépassant les 45°. Des boutons de fièvre apparaissent. L'arrosage est inefficace, on craint une fusion du coeur du seau. Les autres gravats du laboratoire de l'IGG sont pris de nausées, de diarrhées, de vomissements, leur conscience se trouble. Des rumeurs émergent dans la presse, aussitôt démenties par l'OMS. Le gouverneur tient une conférence de presse qui affirme que la situation est sous contrôle et que l'état des gravats s'améliore d'heure en heure. A 11h30, les gravats sont méconnaissables. Des photos apparaissent sur Facebook et sur Twitter, aussitôt relayées par la radio et la TV. La directrice de l'OMS démissionne. Le laboratoire de l'IIG est mis en quarantaine. Des échantillons prélevés dans le seau par des liquidateurs sont envoyés dans les meilleurs laboratoires du monde. Les réponses sont formelles : cette fièvre des gravats est inoffensive pour l'homme, mais elle pourrait se propager rapidement dans le monde, contribuant au réchauffement climatique.

Des nouvelles questions apparaissemt :
1. Pourrait-on récupérer la chaleur dégagée par la fièvre pour fabriquer de l'électricité ?
2. Des artistes pourraient-ils s'emparer des gravats déformés pour créer des sculptures et des installations ?
3. Des informaticiens astucieux pourraient-ils s'inspirer des photos de la fièvre du gravat pour inventer un logiciel capable d'imiter les déformations ?