Les gravavatophages

Catherine Glassey, sculptures – Jacques Siron, dessins

Le propos Animaux pour la plupart disparus, les gravatophages regroupent différentes espèces qui se nourrissent exclusivement de gravats. Dans la civilisation des gravats, ils servent d'animaux domestiques .

premières découvertes exposées à Mottattom (avril 2018)

Le Gravatophage-bison est un mammifère de la famille des buffalidés qui possède un groin pour faciliter la farfouille des gravats en terrain sablonneux. Deux petites cornes harponnantes centrales l’aident au transport de sa nourriture. Il était très prisé dans la civilisation des gravats pour sa chair ferme et plus goûteuse que celle du mammouth laineux. Le Gravatophage minus est un mammifère de la famille des rongeâtrides qui possède sur le front une calotte osseuse qu’il utilise pour casser les gravats. Son système digestif comporte par endroits des parois semi-osseuses qui lui servent à broyer les gros morceaux. Suivant son régime alimentaire, le gravatophage minus produit trois types de crottes :
— la crotte en colimaçon mou, qui tire son onctuosité et sa belle couleur rosée d’oxydes de fer ;
— la crotte noirâtre, qui provient du métabolisme hépatique de l’ardoise et du charbon actif ;
— la crotte mixte, qui provient d’un régime strict à base de pierres de monuments, de temples, d’oratoires, de statues de divinités agrestes et de ponts.

fouilles et exposition dans la région de Condémines (oct. 2018)

Les fouilles gravatiennes : dans la région de Condémines (Valais), les gravatologues découvrent deux nouveaux crânes dissimulés dans des rochers. Ils exposent leurs dernières trouvailles (Catherine Glassey).

les gravatophages gardiens du temps (exposés à Condémines, oct. 2018)

Dans la civilisation des gravats, les gravatophages actionnent par leurs mouvements les horloges sacrées qui garantissent l’écoulement des minutes. Des gardiens et des enfants esclaves se relaient en permanence pour nourrir les gravatophages. La moindre défaillance entraînerait un arrêt irréversible du temps.